Un safari à cheval au Kenya

Grâce au safari à cheval, imaginez ce que vous pourriez ressentir en observant les animaux sauvages dans leur milieu naturel,  à quelques mètres seulement, sans le bruit d’une jeep ou l’odeur du carburant … Voici le pari que certaines agences de safari vous propose pour votre séjour au Kenya, plutôt intéressant ! Zoom sur cette activité en vogue.

Où et comment se passent les safaris à cheval ?

La particularité des safaris à cheval, vous l’aurez deviné est le mode de déplacement que vous adopterez. Au lieu de vous déplacer dans des véhicules motorisés ou à pieds, vous userez d’un cheval.

La condition primordiale pour participer à ce type de safaris est de savoir monter un cheval, mais il est également exigé d’être dans une bonne forme physique. Les différents ranchs et parcs privés qui offrent ce type de service un peu partout au Kenya s’assurent d’ailleurs que  première condition est respectée par le touriste.

Avant de prendre  le départ, les candidats au safari informent leurs hôtes sur leurs aptitudes équestres ainsi que sur leur taille et leur poids. En fonction de ces données, les organisateurs du safari leur réservent une monture qu’ils essayeront le premier jour pour d’éventuels changements, et dont ils devront prendre soin tout le long du voyage dans la plupart des cas.  La durée des safaris à cheval au Kenya est laissée à la discrétion des touristes et peut varier entre 3 et 15 jours selon leurs capacités équestres. Ils resteront  à cheval 5 heures par jour en moyenne dans de petits groupes de 3 à 5 personnes accompagnées de leurs guides, spécialistes des régions visitées et connaissant très bien les chevaux qui les accompagnent. L’allure générale adoptée lors des safaris à cheval est le pas, mais le trot et le galop peuvent également être adoptés si les conditions du terrain et les capacités des cavaliers le permettent. Il est donc nécessaire de pouvoir tenir 10 min au minimum au galop, en groupe et en équilibre. De plus, il faudrait aussi maîtriser le saut d’obstacle.

Pour plus d’harmonie, les groupes de touristes sont constitués de cavaliers qui auront le même niveau.  Les plus expérimentés pourront avancer à  vive allure, et par conséquent approcher les animaux les plus vifs.

Avantages d’un safari à cheval

Par rapport aux safaris en automobile, le safari à cheval présente plusieurs avantages. Le plus important est le rapprochement particulier qu’il offre. Les touristes peuvent en effet, grâce à leur monture qui est aussi un animal, approcher de très près les animaux sans déclencher de réaction de fuite. Ils pourront également faire leur safari hors des sentiers traditionnels, profitant ainsi de leur randonnée, loin du safari de masse et dans un grand calme.

Le safari à cheval est incontestablement l’un des meilleurs que l’on puisse faire au Kenya. A vous donc de décider lesquels des dizaines de parcs et réserves kényanes vous souhaitez visiter.