La Réserve Nationale du Massaï Mara

Parmi les dizaines de parcs du Kenya, vous allez pouvoir y trouver la réserve nationale du Massaï Mara, une des réserves naturelles les plus riches, véritable fiérté du Kenya.

Histoire de la réserve nationale du Massaï Mara

Tirant son nom du peuple Massaï vivant sur ses terres et de la rivière Mara la traversant, la réserve du Massaï Mara est l’un des plus beaux parcs du Kenya. S’étendant sur 1510km2 au sud-ouest du Kenya, ce parc constitue l’une des frontières du pays, avec la Tanzanie notamment. Il jouxte ainsi le parc national du Sérengéti. Au sud, il est bordé par l’escarpement Siria, tandis que le nord, l’est et l’ouest sont délimités par les ranchs pastoraux du peuple Massaï.

La végétation prédominante dan la réserve du Massaï Mara est la prairie qui s’étend sur une bonne partie de ses terres et de quelques acacias vers le sud. Néanmoins, au sud, à l’escarpement Siria, le rift est africain offre un spectacle assez impressionnant avec sa failles de quelques 5600 km de long.de plus, la confluence de ses rivières à savoir  la rivière Mara, la Sand river et la rivière Talek créent une zone marécageuse constamment préservé de la sécheresse, et par conséquent, très prisée par les animaux vivant dans la réserve.

La faune de la réserve nationale du Massaï Mara

La réserve du massai Mara abrite un nombre et une diversité impressionnants d’animaux. En effet son confinement à la réserve du Sérengéti lui permet d’être le théâtre des grandes migrations de mammifères se produisant entre juillet et octobre. Ces derniers, fuyant la sécheresse du Sérengéti, passe du côté de la réserve du Kenya. Ce périple, assez dangereux les amène à traverser par milliers la rivière assez mouvementée du Mara, avec les risques sue cela comporte. Sans compter sur les prédateurs affamés qui comme à chaque saison suivent leurs proies en déplacement. Cette fascinante et âpre lutte pour la survie est l’un des phénomènes auxquels peuvent assister les visiteurs de la réserve. Cette dernière abrite par ailleurs un nombre impressionnant d’animaux. En effet, on y décompte notamment plus de 500 000 gnous, 150 000 gazelles de Tompson, 100 000 zèbres, 70 000 impalas, 50 000 gazelles de Grant. Combes, topis, élands, bubales, girafes, ourébis, steenboks, dik-dik, phacochères, guépards, servals, chacals, renards et hyènes tachetées entre autres sont égaiement des hôtes de cette réserve.  Parmi les résidents de la réserve du Massaï se trouvent également les illustres membres du big five à savoir les lions, les léopards, les éléphants et les buffles d’Afrique et le rhinocéros noir. La rivière Mara abrite un nombre assez important de crocodiles du ni ainsi que d’hippopotames. Même si certains d’entre eux sont des migrants, pas moins de 470 espèces d’oiseaux sont abrités par la réserves du Massaï Mara, parmi lesquels une bonne soixantaine de rapaces. Parmi les résidants on peut compter les vautours, les marabouts, les oiseaux secrétaires, les calaos, les grues couronnées, les autruches et les  faucons pygmées.

Les plaines entre la rivière Mara et l’escarpement Siria constituent l’endroit idéal pour observer ces animaux. Même si la réserve nationale du Massaï Mara n’est pas facilement accessible, le moins que l’on puisse dire est qu’elle vaut largement le déplacement, vu la concentration de biodiversité qu’elle conserve en son sein.